LES AUTHENTIQUES

Thématiques abordées :

- Le féminisme

- La construction d'identité

- La famille

- L'influence des nouvelles technologies sur nos comportements

Texte : Violaine Pillot

Mise en scène : Sophie Bourdon

Avec : Sophie Bourdon, Violaine Pillot

Création musicale : Luna Lost (Anne Lepla et Guick Yansen de la Compagnie 2L)

Cette lecture-spectacle rassemble 13 MONOLOGUES DE FEMMES.

 

Elle se joue sur un plateau de théâtre ou en version légère avec 2 comédiennes ADAPTABLE A TOUS TYPES DE LIEUX : Appartement, Médiathèque, Musée…

DUREE : 50 minutes

Tout public dès 14 ans

 

Des femmes racontent un bout d’elles-mêmes, de leur histoire. Vivre, c’est difficile, mais en étant une femme c’est encore pire. Alors ce n’est pas parce l’on a un pied dans la tombe qu’il faut se laisser marcher sur celui qui reste !

 

Trêve de plaisanteries, les personnages sont à un moment critique de leur vie et elles vont s’en sortir. Insoumises, avec courage, détermination et humour, elles se battent.

Et ce n’est pas parce qu’il est question de femmes que les spectateurs hommes n’y ont pas leur place, au contraire !

 

Un spectacle constitué comme des instantanés, avec des femmes de toutes générations, de toutes classes sociales. Une construction cinématographique, comme si l’on passait d’une séquence à une autre, une incursion à un moment clé de leur existence. Une volonté de renouer avec leur identité propre. Pour chacune d’elles, il s’agit de se libérer d’une image imposée par les autres ou elles-mêmes.

 

"C’est l’histoire de 12 femmes. L’une ne se reconnaît pas dans les fantasmes de sa génération formatée par le net, une autre n’aime que son chien parce que les relations humaines sont ingérables, une autre encore, professeur d’aïkido, provoque une bagarre après avoir appris que son père atteint d’Alzheimer était un enfant battu. C’est l’histoire d’une bourgeoise qui a supporté tout au long de sa vie de dîner avec des amis insupportables et qui finit par tacher la nappe, d’une autre qui s’inquiète des impacts de la technologie sur la sexualité. Il y a aussi celle qui nous parle de ses régimes et du régime de solidarité, il y a une mère qui s’est fait larguer par ses fils, ou encore une actrice qui cherche l’amour et se fait passer pour une serveuse. Il y en a une encore qui ne supporte plus la pression, le regard pornographique de certains hommes. C’est l’histoire de celle qui n’a plus la force d’ouvrir la porte au risque de se laisser mourir de faim, de celle qui a choisi de vivre dans la rue, loin de sa fille qui roule en 4X4… 
C’est apparemment sombre et tragique mais caustique, ironique voire drôle et rempli d’espoirs…" 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© En Compagnie des Anges